le dessin

 La ligne n'existe  pas dans le réel, c'est une création de notre esprit, un concept abstrait. Dans ma perception, il n'y a que des frontières entre des surfaces. C'est pourquoi pendant longtemps, le dessin a été mon ennemi, parce qu'il représentait plus la figuration que j'avais du réel que celui-ci même. Une sorte d'image d'image, dans laquelle l'idée prenait le pas sur le ressenti.

 

Pourtant, j'ai appris qu'on pouvait se mettre en face d'un lotus, s'immerger dans celui-ci, et laisser aller son feutre sur le papier avec le moins d'intervention possible de l'esprit. Un bon exercice, en somme.

 

Peut-être que c'est ça, acquérir de la sagesse, savoir que tout ce à quoi l'on croyait dur comme fer hier, qui fondait presque sa propre existence, on le négligera demain. En tout cas, cette remise en cause perpétuelle est au fondement de ma pratique plasticienne... jusqu'à ce que je modifie aussi ce fondement...

 

 

Lotus sacrés, carnet de dessin, 20 x 20cm, feutres encre de chine
Lotus sacrés, carnet de dessin, 20 x 20cm, feutres encre de chine

Écrire commentaire

Commentaires : 0