les avancées de l'été

Jardin d'Eden X, acrylique sur toile, 130 x 97 cm, travail en cours
Jardin d'Eden X, acrylique sur toile, 130 x 97 cm, travail en cours

Beaucoup passé de temps sur Jardin d'Eden X. Il me semble avoir atteint un palier, même si le bleu du lac ne me paraît pas encore juste. Je le laisse donc un peu de côté pour l'instant, et retravaille A côté des lotus II (ci-dessous). je vais commencer également une nouvelle toile, et pour cela je suis en train de faire des tris dans toutes les photographies que j'ai prises, pour trouver un nouveau sujet. Il est nécessaire pour moi de travailler sur plusieurs projets à la fois : changer de toile me "lave" le regard, me permet de prendre la distance nécessaire ; sinon, au bout d'un moment de travail, je n'y vois plus rien...

à côté des lotus II, acrylique sur toile, 100 x 100 cm, travail en cours
à côté des lotus II, acrylique sur toile, 100 x 100 cm, travail en cours
un détail
un détail

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    LiseNY (mercredi, 28 août 2013 14:45)

    Merci pour ce partage, j'admire votre maîtrise des couleurs et des formes, leur fluidité ; et, au-delà, ce que nous pouvons capter de votre poésie en regardant votre oeuvre.
    Dans le texte, j'aime particulièrement ceci : " Il est nécessaire pour moi de travailler sur plusieurs projets à la fois : changer de toile me "lave" le regard, me permet de prendre la distance nécessaire ; sinon, au bout d'un moment de travail, je n'y vois plus rien... " qui s'applique à ce que je ressens vis-a-vis de l’écriture.
    Merci à Florence Noel pour le lien.

  • #2

    Raphaële (vendredi, 30 août 2013 11:53)

    Très intéressant de voir que ce qui s'applique à la peinture peut faire écho pour d'autres arts, Lise ! J'aime beaucoup ces passerelles...
    Je trouve en effet que l'innocence du regard est primordiale : il faudrait se retrouver à chaque instant étranger à sa toile, pour peu qu'on veuille qu'ensuite les autres y aient leur place.